Cancer du pénis

Le carcinome du pénis est une maladie maligne du pénis. Généralement, elle ne survient qu’à partir de 60 ans. Pour 95 % des cas il s’agit d’une dégénérescence de la peau du gland du pénis, du prépuce du pénis ou de la membrane muqueuse de l’urètre (carcinome épidermoïde). Le cancer du pénis représente 1 % de tous les cancers malins (avec 0,4 nouveaux cas sur 100 000 personnes par an).

Le cancer du pénis est, d’un point de vue histologique (c’est-à-dire après son type de tissu), un carcinome épidermoïde calleux et généralement bien différencié. Comme causes possibles sont, d’une part, certains types de papillomavirus humain (HPV 16 et 18). D’autre part, des lésions précancéreuses inflammatoires bénignes (p.ex. lichen scléro-atrophique et lichen plan) peuvent aussi tourner en carcinome. Un autre facteur étiologique du développement d’un cancer du pénis est une mauvaise hygiène : il en suit des modifications inflammatoires au gland et au prépuce du pénis.

Une rougeur, des démangeaisons, des nodules au gland ou à la jonction du gland sont indices d’un changement pathologique du pénis. Un contact direct de la zone touchée peut causer un saignement et un gonflement des ganglions lymphatiques inguinaux. Les carcinomes du pénis ne sont habituellement pas douloureux. D’autres symptômes d’un cancer du pénis sont de gros ganglions lymphatiques tangibles, un durcissement et un œdème du pénis entier, ainsi que des troubles de miction.

Une évaluation fiable ne peut qu’être faite par biopsie. Un diagnostic différentiel approprié avec divers changements (tels que la maladie de Bowen, l’érythroplasie de Queyrat, etc.) est toujours nécessaire. En raison des symptômes imprécis, on devrait assurer le diagnostic par une biopsie du tissu de la tumeur et des ganglions enflés.

Au centre de l’hyperthermie Hanovre, nous recommandons un traitement du cancer du pénis avec les thérapies suivantes:

Hyperthermie corporelle
L’effet curatif de l’hyperthermie corporelle (du corps entier) est que nous pouvons très rapidement amener l’organisme à des températures élevées (jusqu’à 40,5 °). Cet échauffement rapide et haut non seulement actionne le système immunitaire, de nombreuses cellules dégénérées du cancer du pénis sont aussi détruites par ces inondations rapides de chaleur. En outre des dommages aux (et même l’élimination des) cellules cancéreuses, l’hyperthermie corporelle actionne le système immunitaire énormément sans agresser le corps. Une cascade immunitaire est déclenchée par laquelle les globules blancs se prolifèrent et s’activent. Pour plus d’informations sur l’hyperthermie corporelle.
En savoir plus…

Hyperthermie locale
Pour combattre le cancer du pénis nous recommandons aussi l’hyperthermie locale. Par cette thérapie, la région touchée est rapidement échauffée à des températures élevées (jusqu’à 40 à 44 ° C). Ce chauffage active le système immunitaire. En outre, de nombreuses cellules dégénérées du cancer du pénis vont être endommagées ou détruites. Dans notre clinique de jour au Centre de l’hyperthermie Hanovre, nous vous proposons ce traitement selon le diagnostic du patient ; il s’agit ici de surchauffer seulement les tissus endommagés ou dégénérés. Par cela nous pouvons offrir à nos patients un traitement très doux. Pour plus d’informations sur l’hyperthermie locale.
En savoir plus…

Le test Wega
Le Wega-test est effectué sur des patients atteints d’un cancer du pénis à l’aide d’un dispositif à courant faible impulsion. Celui-ci est utilisé pour chercher des champs d’interférence dans le corps par le biais d’une stimulation électrique. En outre, les thérapeutes à l’hyperthermie Centre Hannover peuvent évaluer l’état de la vitalité d’un patient, ce qui est extrêmement utile pour le traitement efficace d’un cancer du pénis : basé sur l’acupuncture électrique, selon le docteur Voll, le test Wega permet de détecter une inflammation, un organe perturbé, ou des éléments perturbateurs au point de vue dentaire ; cela permet aussi de détecter des corrélations entre les organes et d’analyser l’effet des toxines virales, bactériennes et environnementales. Pour plus d’informations sur le test Wega.
En savoir plus…

Biorésonance
Par l’intermédiaire de la biorésonance, nous pouvons détecter les substances perturbantes et leurs effets sur le corps d’un patient atteint d’un cancer du pénis. Cela va très vite et est totalement indolore. Dans de nombreux cas, nous pouvons aussi en déduire les facteurs qui pourraient troubler la santé de nos patients (par exemple : des métaux lourds, des bactéries, des virus, la pollution électromagnétique, des matériaux dentaires, des allergènes, etc). Ceci est essentiel pour un traitement efficace d’un cancer du pénis. Comme un complément essentiel aux autres traitements et tests, les tests de bio-résonance peuvent fournir une aide diagnostique et thérapeutique importante. Pour plus d’informations sur le traitement biorésonance.
En savoir plus…

Infusions avec de la vitamine B17
Les effets de la vitamine B17 sont aussi utilisés au centre de l’hyperthermie Hanovre pour traiter un cancer du pénis. Dans les cellules malignes cette vitamine interagit avec des enzymes et peut former la toxine acide cyanhydrique qui, de suite, conduit à la mort des cellules tumorales. Une thérapie avec la substance, également connu sous le nom d’amygdaline, est une alternative ou est complémentaire aux autres formes de thérapie. Non seulement est-elle raisonnable pour traiter un cancer du pénis mais également pour le traitement d’autres types de tumeurs. Pour plus d’informations sur les infusions avec de la vitamine B17.
En savoir plus…

Perfusions à fortes doses de vitamine C
Au centre de l’hyperthermie Hanovre, nous traitons les patients atteints de cancer du pénis avec succès avec des fortes doses de vitamine C. La vitamine C, l’acide ascorbique, est probablement la vitamine la plus connue. C’est aussi l’antioxydant le plus important : il intercepte les radicaux libres nocifs dans le corps et les rend inoffensifs et empêche de cette manière la dégénérescence des cellules. La vitamine C est également essentielle pour le système immunitaire et les divers processus de restructuration dans le corps. La donnée de vitamine C à fortes doses peut affecter positivement une thérapie d’un cancer du pénis. Pour plus d’informations sur les perfusions à fortes doses vitamine c.

Oxygénothérapie activée
D’après nos expériences au centre de l’hyperthermie Hanovre nos patients atteints de cancer du pénis réagissent particulièrement bien au traitement à l’ozone. L’ozone est une molécule avec trois atomes d’oxygène. Son effet antiseptique et désinfectant est scientifiquement prouvé. Le traitement à l’ozone se sert du manque aigu d’oxygène des cellules dégénérées du cancer du pénis. Une prise de sang est fait au patient. Ce sang est fait tel, qu’il ne coagule pas et enrichi avec un mélange d’ozone et d’oxygène. Ce sang est ensuite retourné à la veine. Pour plus d’informations sur la thérapie à l’ozone.
En savoir plus…

Méthode Gerson
La thérapie nutritionnelle selon Dr. Gerson, vise à détoxifier le corps en ajoutant simultanément beaucoup d’aliments frais, particulièrement utiles pour les patients atteints d’un cancer du pénis. Il s’agit de jus spéciaux, essentiellement à base de fruits et de légumes frais, à haute qualité, fraîchement et minutieusement préparés, qui sont distribués régulièrement tout au long de la journée. Au centre de l’hyperthermie Hanovre nous préparons soigneusement ces aliments de qualité afin de conserver leurs pouvoirs de guérison. Ils sont servis frais, mais aussi dans des soupes spéciales, légèrement cuits, ou cuit à la vapeur. La thérapie de Gerson est faible en sodium, en protéines et en matières grasses. Pour plus d’informations sur la méthode Gerson.
En savoir plus…

Lavement de café
Pour nos patients avec un cancer du pénis nous recommandons en particulier une thérapie spéciale de désintoxication : un lavement de café, où le café est passé dans l’intestin. Dans le rectum, le café est absorbé à travers la muqueuse intestinale et atteint par la voie sanguine directement le foie. Cela se fait via le système porte. La veine porte recueille le sang des organes digestifs et le transporte vers le foie. Ce sang veineux portal contient les métabolites et les toxines de ces organes. Ces substances nocives ainsi que la caféine sont réduits à nouveau dans le foie, notre organe de désintoxication n ° 1.