La vitamine C prévient la croissance de cellules cancéreuses

La vitamine C protège l’organisme des radicaux libres (amélioration de la protection des cellules), renforce notre système immunitaire et améliore la transformation du fer issu de notre alimentation. Mais ce n’est pas tout, car les scientifiques ont découvert d’autres bienfaits de la vitamine C.

Une prise suffisante de vitamine C (acide ascorbique) est indispensable pour notre santé. Et cela pour une bonne raison :  la vitamine C protège l’organisme des radicaux libres (amélioration de la protection des cellules), renforce notre système immunitaire et améliore la transformation du fer issu de notre alimentation. Mais ce n’est pas tout, car les scientifiques ont découvert d’autres bienfaits de la vitamine C : cette substance pourrait protéger notre organisme des cellules cancéreuses.

L’action bénéfique de la vitamine C provient de sa capacité à capturer les radicaux libres des cellules. Ceux-ci sont très agressifs et toujours prêts à réagir. Ils se forment lors du processus métabolique humain ou à travers diverses activités chimiques, comme la radiation à laquelle l’organisme est exposé. Si la formation de radicaux libres est conditionnée par le stress, le tabagisme ou l’environnement, leur effet est très néfaste sur l’organisme. En effet, ils détruisent la membrane cellulaire et la séquence ADN des cellules, en plus d’altérer la composition des protéines, ce qui peut provoquer de graves maladies comme le cancer. Néanmoins, des études cliniques ont prouvé que la vitamine C peut stopper la dégénérescence des cellules qui se transforment en cellules cancéreuses, ainsi que leur étalement (progression en métastase). De plus, il semblerait que la vitamine C ait un effet direct sur les substances cancérigènes en les désactivant ou en protégeant la structure ADN du noyau cellulaire.

Ainsi, des expériences cliniques ont démontré que de fortes doses de vitamine C empêchent efficacement la croissance des cellules cancéreuses. Cette thérapie consiste à administrer de fortes doses de vitamine C directement dans le sang à travers une perfusion (en débutant à 25 g), créant ainsi du peroxyde d’hydrogène cytotoxique qui inhibe la croissance des cellules cancéreuses et des métastases. Les cellules saines ne sont pas endommagées durant ce processus. Lorsque le cancer est déjà déclaré, la vitamine C peut améliorer l’efficacité de la chimiothérapie et protéger les cellules saines contre les rayonnements.

Le Centre d’Hyperthermie à Hanovre utilise cette thérapie par vitamine C depuis de nombreuses années. Nous avons obtenu d’excellents résultats en la combinant avec toutes les formes de traitement par hyperthermie. La thérapie par vitamine C est sans effets secondaires et permet de traiter le cancer de manière moins agressive.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.