La thérapie photo-dynamique (TPD)

La therapie photo-dynamique (TPD)

La thérapie photo-dynamique (TPD) – traitement de cellules cancéreuses avec de la lumière

La thérapie moderne au laser aide les patients atteints de cancer au centre de l’hyperthermie à Hanovre

L’une des approches thérapeutiques les plus prometteuses et les plus douces dans le traitement du cancer biologique est la thérapie photo-dynamique : au centre de l’hyperthermie à Hanovre, les patients atteints de cancer sont traités avec cette forme de traitement relativement simple, qui combine de la lumière laser avec différentes substances sensibles à la lumière.

La thérapie photo-dynamique (TPD) est une option de traitement peu invasif pour divers cancers. La TPD est un processus, utilisé pour traiter des tumeurs ainsi que d’autres modifications de tissu (tels que l’angiogenèse) avec de la lumière, en combinaison avec une substance photo-activable. « Peu d’effets secondaires se posent par rapport à la chimiothérapie traditionnelle. Le système immunitaire n’en est pas accablé mais activé», Dr. Peter Wolf, directeur du Centre pour l’hyperthermie à Hanovre, fait l’éloge de la procédure. « C’est un avantage exceptionnel pour nos patients. »

Au début du traitement, des substances photo-dynamiques (ou des photosensibilisants) d’origine végétale sont injectées par voie intraveineuse (dans la circulation sanguine). Ces substances naturelles s’accumulent dans les cellules cancéreuses et y provoquent une forte sensibilité à la lumière. Les cellules tumorales enrichies ainsi sont alors traitées avec de la lumière laser d’une longueur d’onde spécifique (d’une couleur spécifique); il en suit la formation de radicaux oxygène agressifs, qui détruisent les cellules tumorales de manière sélective. Contrairement aux cellules malades, les cellules saines ne sont pas affectées de cette réaction chimique.

Dans le domaine de l’ophtalmologie et de la dermatologie, la TPD est maintenant utilisée comme procédure standard. En oncologie, la TPD offre par rapport au traitement chirurgical l’avantage d’une procédure non invasive ou peu invasive. En particulier, l’enlèvement de tissu sain environnant (une mesure de sécurité lors de l’ablation d’une tumeur) n’a pas lieu. L’application de la thérapie photo-dynamique (TPD) est scientifiquement étudiée (notamment pour le traitement d’un cancer de la prostate et d’un cancer de la vessie [thérapie laser interstitiel]) et donc parfaite pour détruire les tissus cancéreux souvent dans un traitement (dépendant de la taille et de l’emplacement) et sans ou avec peu d’effets secondaires.

Le photosensibilisant pénètre aussi les parasites, les bactéries et les virus, de sorte à pouvoir les détruire par TPD. Par conséquent, cette thérapie laser photo-dynamique est aussi bien appropriée pour le traitement des infections résistantes aux antibiotiques, SARM (germes nosocomiaux), la maladie de Lyme, l’hépatite et la sclérose en plaques. Ceci est une poursuite du développement de la thérapie laser photo-dynamique, qui fut auparavant appliqué comme thérapie photo-dynamique antibactérienne, principalement utilisée dans le domaine dentaire.

L’irradiation du sang est une forme spéciale de la TPD. Ici, la lumière laser est directement amenée dans le sang circulant par l’intermédiaire d’un cathéter dans la veine. Pour un traitement biologique systémique du cancer, ce traitement dépuratif peut être effectué sur une zone cible dans la région de la tumeur. Chez la grande majorité des patients, ce traitement présente une stabilisation générale et une vitalisation. Ce traitement montre des effets positifs chez les malades chroniques du foie, les diabètes sucrés, les patients atteints de dyslipidémie et de d’autres maladies diverses – ainsi aussi chez les patients avec parasites dans le sang.

Le centre pour l’hyperthermie à Hanovre, sous la direction du Dr. Peter Wolf, est l’un des plus grands fournisseurs d’hyperthermie en Allemagne. Cherchant à inclure la médecine contemporaine avec la médecine complémentaire, des thérapies du cancer et des procédures de thérapie biologiques y sont appliqués depuis plus de 30 ans. Cela comprend la thérapie photo-dynamique, ainsi que diverses formes d’hyperthermie (hyperthermie corporelle, hyperthermie lokale et hyperthermie locorégionale transurétrale [hyperthermie de la prostate]). La biorésonance, l’homéopathie, la psychothérapie, l’acupuncture, la galvanothérapie et la chimiothérapie à l’insuline potentialisante (chimiothérapie à faible dose) complètent l’offre d’un concept de thérapie holistique. Au centre pour l’hyperthermie à Hanovre offre des services de soins ambulatoires avec un accent sur les thérapies de régulation, les thérapies régénératives et la thérapie biologique active du cancer.